A chacune son type de maquillage : Contouring, Strobing, No Touring

Le Contouring : redessine les traits du visage

Le contou­ring consiste à jouer avec l’ombre et la lumière pour sculp­ter les traits du visage. On utilise ainsi une couleur claire pour mettre en valeur les zones où la lumière touche natu­rel­le­ment le visage. Grâce à ce jeu d’ombres et de lumières, on peut ainsi affiner son nez, agrandir son regard, creuser ses joues...

La couleur foncée s’applique pour un rendu très prononcé. Pour un visage un peu rond, on place cette couleur sous l’os des joues et on estompe. Pour un front trop grand, on dégrade la couleur à la racine des cheveux !

Les résul­tats sont bluf­fants, votre visage est affiné et sculpté ! Rien d’étonnant à ce qu’il soit de plus en plus délaissé au profit de maquillages légers et plus naturels.

 

Le Strobing : illumine les atouts de votre visage 

La tech­nique du stro­bing consiste à mettre en avant les points de lumière du visage.

Il faut commencer par choisir un enlumineur adapté à son teint. Pour les peaux claires, il faut adopter une teinte champagne. Pour les teints clairs à moyen, un champagne rosé sera plus adapté. Quant aux teints mats à noirs, ils seront mis en valeur par un enlumineur doré. Il faut ensuite appliquer l’enlumineur sur tous les bombés du visage : au centre du front et du menton, sur les pommettes, le long des tempes, sur l’arrête du nez, au-dessus des sourcils et sur l’arc de cupidon.

Cette tech­nique de maquillage a rencon­tré un énorme succès cet été et conti­nue à plaire au fil des saisons. Quelques coups de pinceaux et votre visage arbore un éclat radieux.

Le No Touring : pour un maquillage léger et frais 

À la différence du contouring et du strobbing, l’avantage du non touring, c‘est qu’il ne faut pas forcément être une pro pour en maîtriser la technique.

C’est très simple, avant toute chose :
- Appliquez une base de teint pour lisser la peau, diminuer les pores apparents.
- Appliquez de l’highlighter sur l’arrête du nez, au-dessus de l’arc-de-cupidon et des pommettes. On peut aussi en disposer au milieu du front et du menton mais attention à l’effet too much.
- Enfin, poudrez vos joues de blush : un peu de rose aux joues si vous avez la peau blanche, ou de bronze, doré si vous avez le teint mat.

A noter : le non-touring est à éviter si vous avez la peau grasse ou sujette aux brillances.

Cette technique s’approche du strobing sauf qu’elle est plus naturelle.  C’est un peu un condensé du « contouring » et du « strobing », en plus léger. Tout repose donc dans la subtilité de ton coup de pinceau. 

Ce qu’il faut retenir en quelques phrases : Le contouring redessine les contours, tandis que le strobbing accentue les parties bombées du visage à mettre en valeur. Enfin, le no touring met en valeur le teint du visage sans que cela ne se voie. 

Et vous, quelle  technique de maquillage adoptez-vous ?

Leave a Comment

Your email address will not be published.